Au Maroc, en Algérie et en Tunisie, la grande musique dite arabo-andalouse s’est développée en de nombreuses variantes. Al-ala au Maroc, gharnati à Tlemcen et Oran, san’â à Alger ou encore malouf à Constantine et Tunis : autant de facettes d’un art qui, depuis ses lointaines origines andalouses, est demeurée au cœur de l’esthétique musicale maghrébine. Cette expression proprement arabe s’est aussi mêlée de diverses manières aux traditions locales, berbères notamment, pour donner naissance à des musiques nouvelles, répondant aux besoins de leur temps.

En trois soirées, ce programme ne fera bien sûr qu’évoquer la diversité des parfums du Maghreb… Salim Fergani représentera la grande tradition du malouf de Constantine et Yousra Dhahbi celle de Tunis, avec un programme spécialement conçu pour l’occasion. Quant aux deux chanteuses marocaines, elles illustreront deux aspects très différents de la culture marocaine : la tradition tamazight (berbère) de l’Atlas pour Hadda Ouakki, et le melhoun, poésie chantée en arabe, avec Touria Hadraoui, qui en proposera une version très personnelle.

Laurent Aubert

BILLETTERIEAccédez

NEWSLETTERInscrivez-vous

REJOIGNEZ-NOUSDevenez membre

TOUTES LES VIDEOS

Touria Hadraoui

TOUTES LES VIDEOS

Salim Fergani

TOUTES LES VIDEOS

Hadda Ouakki

TOUTES LES VIDEOS

NUBA D'OR ET DE LUMIERE

CARTE